WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
La veillée corse a ce goût de liberté. Dans l'auberge de la famille Pitilone à Bastelica (Corse-du-Sud), elle commence autour du feu, en tournant la polenta de châtaigne comme le faisaient les anciens.

Après l'avoir longuement tourné, il faut la démouler, la saupoudrer de farine, et attendre.

C'est à ce moment que Lucien rentre en scène, et joue le grilladin. Emblème et symbole culinaire de l'île, la saucisse de foie de cochon va s'accorder dans l'assiette avec la polenta de châtaigne coupée en fines tranches. Mais avant de se retrouver à table et déguster ces mets, il y a une coutume qui consiste à faire absorber le jus de la cuisson dans un pain un peu spécial.

Maintenant que la veillée bat son plein, les chants s'enchaînent . Entre les générations, la transmission s'opère. Moments de joie, instants de bonheur, la veillée corse est cette merveilleuse machine à remonter le temps, où les Insulaires retrouvent l'héritage de leurs aïeux.

TF1 | Reportage P. Roubaud, P. Pelletier, N. Wallon