Modes d'emploi
Les sonates de Chopin et de Britten partagent, outre le hasard d’un même numéro d’opus, une même impulsion créatrice
Les rêveuses Phantasiestücke, op. 73 de Schumann introduisent à deux grandes sonates consacrées au duo violoncelle et piano à un peu plus d’un siècle d’intervalle. La Sonate de Chopin fut la dernière œuvre publiée du vivant du compositeur, et donne un aperçu de ce qu’aurait pu être son évolution stylistique s’il n’était pas mort à seulement 39 ans. Comme Chopin, Britten composa un nombre réduit d’œuvres de musique de chambre dans lesquelles le violoncelle tient une place centrale, en écho de l’amitié qui le liait au grand virtuose Mstislav Rostropovitch.\r\n\r\n● Sol Gabetta, violoncelle\r\n● Bertrand Chamayou, piano\r\n\r\n➜ Robert Schumann (1810-1856) / Fantasiestücke pour violoncelle et piano, op.73\r\n➜ Benjamin Britten (1913-1976) / Sonate pour violoncelle et piano en ut majeur, op. 65\r\n➜ Frédéric Chopin (1810-1849) / Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur, op. 65.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales