Modes d'emploi
Le Pavillon de Vendôme vous accueille pour la deuxième édition de Chroniques, il s'associe à la Biennale des Imaginaires Numériques et ouvre ses salons à Laurent Pernot, artiste pluridisciplinaire.\n\nSi le temps est l'une des rares choses sur lesquelles l'humain n'aura jamais d'emprise, il recèle aussi un secret dont les anges et les morts sont les gardiens suprêmes. Un secret que même les sculptures et les astres ignorent, et sans lequel le temps lui-aussi demeure une énigme. Les prophètes s'y sont trompés et les églises l'ont sonné en vain. Seuls, peut-être, les philosophes et les poètes s'en sont approchés : l'éternité. \n\nMais que disent les photographies, les fleurs ou les vagues sur l'éternité ? Que disent encore les histoires légendaires du Pavillon de Vendôme, ses atlantes ou ses décors baroques ? Parmi les oeuvres existantes et les créations imaginées spécifiquement pour le musée, les temporalités se multiplient, les mémoires s'agrègent et les pièges visuels se jouent de nos perceptions : les images sont évanescentes, la glace et le feu sont illusoires, les sculptures périssables... La stabilité n'est qu'apparente, l'entropie sommeille et l'éternité semble se dérober. Mais au fond, ne serait-elle pas là, simplement partout, si présente qu'on ne saurait la voir, dans la seule attente d'un regard éclairé pour s'y laisser contempler ?\n\nCommissariat : Christel Roy et Mathieu Vabre\nCo-réalisation : Musée du Pavillon de Vendôme et Chroniques, Biennale des Imaginaires Numériques, imaginée par Seconde Nature et Zinc.\n\nVisites commentées de l'exposition tous les mercredis à 15h (réservation obligatoire au 04 42 91 88 74 / animationpavillon@mairie-aixenprovence.fr)\n\n// Non accessible aux personnes à mobilité réduite //
Le Pavillon de Vendôme vous accueille pour la deuxième édition de Chroniques, il s'associe à la Biennale des Imaginaires Numériques et ouvre ses salons à Laurent Pernot, artiste pluridisciplinaire.\n\nSi le temps est l'une des rares choses sur lesquelles l'humain n'aura jamais d'emprise, il recèle aussi un secret dont les anges et les morts sont les gardiens suprêmes. Un secret que même les sculptures et les astres ignorent, et sans lequel le temps lui-aussi demeure une énigme. Les prophètes s'y sont trompés et les églises l'ont sonné en vain. Seuls, peut-être, les philosophes et les poètes s'en sont approchés : l'éternité. \n\nMais que disent les photographies, les fleurs ou les vagues sur l'éternité ? Que disent encore les histoires légendaires du Pavillon de Vendôme, ses atlantes ou ses décors baroques ? Parmi les oeuvres existantes et les créations imaginées spécifiquement pour le musée, les temporalités se multiplient, les mémoires s'agrègent et les pièges visuels se jouent de nos perceptions : les images sont évanescentes, la glace et le feu sont illusoires, les sculptures périssables... La stabilité n'est qu'apparente, l'entropie sommeille et l'éternité semble se dérober. Mais au fond, ne serait-elle pas là, simplement partout, si présente qu'on ne saurait la voir, dans la seule attente d'un regard éclairé pour s'y laisser contempler ?\n\nCommissariat : Christel Roy et Mathieu Vabre\nCo-réalisation : Musée du Pavillon de Vendôme et Chroniques, Biennale des Imaginaires Numériques, imaginée par Seconde Nature et Zinc.\n\nVisites commentées de l'exposition tous les mercredis à 15h (réservation obligatoire au 04 42 91 88 74 / animationpavillon@mairie-aixenprovence.fr)\n\n// Non accessible aux personnes à mobilité réduite //

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales