Modes d'emploi
Après l’annulation de l’édition passée, relayée par la #LASCÈNENUMÉRIQUE, le Festival d’Aix-en-Provence redouble d’ambition pour son édition 2021, qu’il souhaite à tous égards exceptionnelle
Pas moins de huit nouvelles productions et un opéra en version de concert sont ainsi proposés, couvrant un large éventail d’époques et de styles, depuis la musique baroque italienne, avec Monteverdi, Cavalli et Rossi, jusqu’aux créations contemporaines, en passant par Les Noces de Figaro de Mozart, les deux géants de l’opéra du XIXe siècle : Wagner avec Tristan et Isolde, donné pour la première fois au Festival d’Aix-en-Provence, et Verdi avec I due Foscari et Falstaff ; sans oublier le XXe siècle et le répertoire russe grâce au Coq d’or de Rimski-Korsakov. La musique d’aujourd’hui, portée haut et fort dans le cadre du cycle « Incises », est particulièrement à l’honneur, avec deux créations mondiales : Innocence, opéra choral au parfum de thriller de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, qui décrit les effets délétères d’un mystérieux drame collectif ressurgi du passé ; et L’Apocalypse arabe, oratorio moderne du compositeur d’origine israélo-palestinienne Samir Odeh-Tamimi, qui allégorise la terrible conflagration de la guerre du Liban, une tragédie sans fin à portée planétaire. Vibrant plaidoyer pour l’émancipation des femmes, Woman at Point Zero de la compositrice libanaise Bushra El-Turk est également donné en création française.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales