WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
Pour que la langue bretonne soit plus présente dans l’espace public, la section UDB du pays de Lorient aimerait que les annonces dans les transports en commun se fassent en français et en breton.

« C’est bien de voir la langue bretonne, mais ça ne suffit pas : il faut l’entendre ! » Ce samedi 3 décembre, la section de l’Union Démocratique Bretonne (UDB) du pays de Lorient s’est réunie devant la Maison des mobilités, à Lorient, pour réclamer plus de breton dans les transports publics.