Un nouveau #PartenaireBreizh5sur5 : la maison d’édition Yoran Embanner
Modes d'emploi
Un nouveau #PartenaireBreizh5sur5 : la maison d’édition Yoran Embanner

Un nouveau #PartenaireBreizh5sur5 : la maison d’édition …

Yoran Embanner

à Fouesnant

Créée en 2003, la maison d'édition Yoran Embanner est basée à Fouesnant. Elle publie des ouvrages sur l'histoire, la nature, le patrimoine de la Bretagne ainsi que des essais politiques. 

Éditeur breton, solidaire des autres minorités nationales d'Europe, son objectif est de permettre à chacun de connaître et d'approfondir les héritages populaires et d'abord le sien. 

Parmi ses derniers ouvrages :

  • La clef des chants - Histoire de gwerziou, Daniel Giraudon

Les chants populaires en langue bretonne que les folkloristes du XIXe siècle ont rangé dans la catégorie des gwerzioù ont pour caractéristique de raconter une histoire en général tragique, vraie ou supposée telle. Certaines d’entre elles ont eu la bonne fortune de faire une longue carrière dans la tradition orale. Toutefois, leur transmission de bouche à oreille, l’usure du temps ou l’intervention d’un collecteur n’ont pas été sans incidences sur leur contenu. A  tel point que l’on peut se poser la question de leur authenticité.     
C’est ce à quoi Daniel Giraudon a cherché à répondre dans cet ouvrage à partir d’un choix de pièces qu’il a lui-même recueillies. En croisant avec des documents d’archives les différentes versions de cette poésie chantée, il a pu dater, retracer, voire corriger les faits qu’elles rapportent.
Les sujets abordés dans ce florilège évoquent tour à tour des querelles sanglantes entre petits seigneurs sous l’Ancien Régime, des drames sur terre et sur mer, des deuils et faits divers dans les paroisses. Le merveilleux et le légendaire complètent cette fresque dramatique.
Daniel Giraudon est professeur des universités de breton à l’Université de Bretagne Occidentale et chercheur au CRBC

  • Fêtes bretonnes et celtiques De l'antiquité à nos jours, Thierry Jigourel 

Si l'on remonte à la nuit des temps, les Celtes ont toujours aimé les fêtes. Manger, chanter, danser et boire jusqu'à l'ivresse.
Dès l'Antiquité, les fêtes se succédaient au rythme des saisons : Samain, Imbolc, les feux de Beltaine, Lugnasad …
Qui dit fête dit peuple. Il y a  fêtes quand il y a une vie communautaire, un esprit festif certes mais aussi un esprit associatif et une solidarité dans l'organisation, telle une grande chaîne humaine de fest-noz.
Aujourd'hui les fêtes continuent grâce au bénévolat et au plaisir de se retrouver pour danser, chanter, perpétuer les traditions et les faire aussi évoluer :
les Gras de Douarnenez, la Mi-Carême de Nantes, les Vieilles Charrues, le festival de Cornouaille, le Bout du Monde, le Festival Interceltique, le Hellfest à Clisson, Bobital, le festival du chant de marins de Paimpol, les Filets bleus, les Tombées de la Nuit et les Transmucicales de Rennes, etc, sans compter les petites fêtes tout au long de l'année : pardons et festoù-noz.C'est aussi celà qui fait de la Bretagne un pays où il fait bon vivre. 
Thierry Jigourel, journaliste free-lance, est aussi conférencier, auteur et scénariste de bandes dessinées. 

  • Rapaces de Bretagne, Didier Clech et Jean-Pierre Guilleron

Ce livre se présente comme les autres de la collection Nature : on trouve pour chaque rapace une page de texte et une page dessin.Le nom de chaque oiseau est indiqué en français, latin, breton.
En Bretagne cohabitent trois grandes “familles” de rapaces :

  1. Rapaces diurnes de grande taille  : buses, busards , etc
  2. Rapaces diurnes de petites taille 
  3. Rapaces nocturnes

A l'intérieur de chaque “famille”, l'ordre scientifiquement admis est repris.
Ces trois familles ont été constituées pour des raisons de considérations ethnozoologiques.
L'auteur distingue les rapaces qui nichent en Bretagne, ceux qui y passent et ceux qui exceptionnellement y ont été aperçus (ex : l'harfang).  
En grand, les espèces nicheuses (au moins une page de rédaction) avec une exception pour le balbuzard qui a aussi droit à une rédaction longue.
Pour les autres espèces, les rédactions sont courtes. 
Didier Clech  ne manque pas de mentionner ceux des rapaces que l'on trouve dans le légendaire breton.
Jean-Pierre Guilleron est un peintre passionné d'art japonais et d'art animalier. 
Didier Clech, ornithologiste amateur passionné, étudie depuis une vingtaine d'années les rapaces nocturnes en particulier. Il écrit de nombreux articles dans des revues scientifiques . 

  • La chevauchée des Celtes, Mélanges offerts à Venceslas Kruta, Collectif 

Ce mélange  rassemble des articles consacrés à Venceslas Kruta spécialiste reconnu pour ses travaux de recherche de l'histoire et de la culture des Celtes.
Une quinzaine d'historiens (Français, Italiens, Allemands) spécialistes de la civilisation celtique de l'Antiquité présentent des articles sur l'art, la religion, la mythologie, l'archéologie du monde celte.
Cet ouvrage traite aussi des découvertes faites dans les nécropoles : torques, parures annulaires, armes…
Enfin, une place importante est réservée au rôle du cheval dans la société celtique. 

image

Yoran Embanner compte aussi parmi ses écrivains : Yann-Fañch Kemeneur, Jean-Jacques Monnier, Roger Laouénan, Goulc’han Kervella, Jean-Pierre Le Mat, Yvon Ollivier, … 

Il est aussi spécialisé dans l'édition de dictionnaires bilingues de langues peu parlées, et en particulier, ses fameux mini-dictionnaires !

Ses publications sont disponibles en librairies, maisons de presse et grandes surfaces.

Cette actualité est rédigée par

Ne ratez plus un évènement près de chez vous

Inscrivez-vous à l'agenda de la semaine


©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales