Modes d'emploi
Les Délices du Fou du Roy de Bouvron propose du Safran avec une belle histoire !

DU SAFRAN CHEZ TON COMMERCANT LES DELICES DU FOU DU ROY A BOUVRON

Retrouve du Safran exceptionnel qui, en plus d'être délicieux, est issu d'une histoire très touchante ! 🥰

Nous soutenons Karima avec son Safran, femme Afghane qui aide les autres femmes de son pays en créant de l'emploi.

Voici son histoire selon Max Daumin :

Notre proposons depuis avril un safran remarquable, cultivé dans la province d’Herat, en Afghanistan par Karima. Parfois cela a soulevé quelques interrogations suite à un contexte politique délicat

Voici nos éclaircissements : Karima, c’est l’histoire d'une femme afghane créant des opportunités d'emploi pour d'autres femmes afin d'améliorer leurs moyens de subsistance : « Je crois que rien n'est impossible dans ce monde. Tout est difficile avant d'être facile ; Cependant, une fois que nous commençons, nous pouvons avancer très rapidement », explique Karima. Malgré les défis et les problèmes auxquels elle est confrontée dans la communauté en tant que femme entrepreneur, elle croit fermement que les problèmes signifient de plus grandes opportunités d'améliorer la vie des femmes afghanes dans le pays. Soutenue par la FAO, elle a pu mener son projet à terme et créer sa petite entreprise.

Son produit est particulièrement remarquable gustativement, c’est un produit exceptionnel. Ce safran est de catégorie 1 (extra), analysé et certifié safran pur par la norme ISO3632 avec les taux suivants : crocine : 284 (couleur) / picrocrocine 108 (saveur) / safranal 43 (parfum). Il a fait l’objet d’un tournage France 5 où celui-ci sera montré et cuisiné par deux chefs étoilés (diffusion Doc du Dimanche FR5 pour 2022).

Contexte actuel en Afghanistan

Depuis le mois de mai 2021, les Talibans ont commencé à prendre le pouvoir dans quelques régions Afghanes jusqu’à la prise de Kaboul le 15 aout 2021. Au vu de la situation, en juillet 2021 nous décidions d’augmenter nos stocks de safran afin de fournir à Karima des moyens supplémentaires afin de faire face à une situation très délicate. Karima détient de la valeur (safran) et fait travailler uniquement des femmes. Ce qui ne fait pas bon ménage avec le régime de Talibans. Craignant pour sa vie, elle s’est réfugiée un instant à Kaboul en septembre et est de nouveau retournée à Hérat. En collaboration étroite avec des contacts proches, nous essayons à la fois d’aider Karima à exporter tout son stock de Safran (il est plus sûr pour elle de disposer de liquidités que de Safran) et à l’aider à fuir le pays. Cela est dépendant également de la situation intérieure du pays, à savoir comment sera instauré ce régime à moyen terme. Nous ne savons pas pour combien de temps nous aurons ce merveilleux safran. Nous disposons de stock suffisant pour une année pour l’instant. Une chose est certaine, notre safran n’est pas celui des Talibans, n’est pas et ne sera jamais un produit qui finance un régime fondamentaliste et classé comme terroriste par l’Europe. 

Cette actualité est rédigée par

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales