WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
Construite en 1710 pour un armateur du temps de Louis XIV, la malouinière de la Chipaudière témoigne de l’âge d’or du port de Saint-Malo. Elle est restée dans la famille Magon depuis l’origine. L’entretien de ce patrimoine familial demande un fort investissement.

Dans le quartier de Paramé, à Saint-Malo, en pleine campagne, la Chipaudière dresse son élégante silhouette de style classique, au milieu d’un domaine de quatre hectares qui comprend aussi une orangerie, un jardin à la française, une chapelle et des communs.

« Construite en 1710 pour un ancêtre de notre famille, François-Auguste Magon de La Lande, la Chipaudière est une malouinière. Les armateurs malouins se faisaient construire ces maisons de campagne pour éviter l’agitation et les mauvaises odeurs de la ville intra-muros, au retour des beaux jours. Elle est restée dans la famille Magon depuis l’origine », expliquent Benoît et Chloé Magon de La Giclais, les actuels propriétaires.