WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
NOTRE BATAILLE DU RAIL par Patrick Mahé, Le Patrimoine Breton / Glad Breizh

NOTRE BATAILLE DU RAIL

par Patrick Mahé

« Passezalouest.bzh » … martelaient, en 2017, les Clubs TGV Bretagne, fers de lance des décideurs privés et publics censés « inventer la vie qui va avec le TGV » (Dixit).

À la clé, une campagne de promotion intitulée « BOSSEZ À L'OUEST », avec pour titre, un joli BO, couleur azur, se détachant en tête du mot « BOSSEZ », mieux adapté aux codes des « BOBO » parisiens qu’à ceux des bosseurs bretons.

image

Ainsi vantait on l'esprit de conquête affiché, la «LGV », [Ligne à grande vitesse] ayant pour but d'optimiser le gain de temps du voyageur. Oui, mais dans quel sens ?

Je lis : « La capitale bretonne [NDLA : Rennes, l’administrative, bien sûr] est désormais à 1h30 de Paris et les autres villes de l'ouest du territoire gagnent en moyenne 45 minutes de temps de trajet vers Montparnasse ».

Il est alors question d'un « territoire excentré » [NDLA : La Bretagne] que la LGV rapproche de Paris. Et tout à l'avenant.

Au cœur de la plaquette de format XXL, dûment imprimée sur papier glacé, trône un supplément détachable griffé de moult horaires de trains, finement intitulé « Ceci n'est pas un horaire de marée… ». Une sorte de phare stylisé, coiffé d'un mini « gwenn ha du » en forme d'alibi BZH nous éclaire : il n'est, en effet, que la tour Eiffel, fléchée dans le sens Paris-Rennes et retour. Quant au tableau Sncf, il signe un « Tro  Breizh» [tour de Bretagne] limité à la couronne côtière d'une Armorique essentiellement administrative : Ici Quimper-Rosporden-Quirnperlé : là Morlaix•Lannion•Plouaret-Trégor ou encore Lorient-Auray-Vannes …

Ainsi découvre-t-on, confirmé depuis par les voyageurs pressés, que la LGV relie Brest en 3 h 25, Saint-Malo en 2 h 14, Vannes en 2 h 29. à partir de … Paris, qui lui n'est plus qu'à 1 h 25 [un horaire de grande banlieue. donc] de … Rennes !

Mais alors, quid du pays nantais et des Bretons de Bretagne intégrale en quête de rayonnement intérieur ? Si la LGV « renforce les atouts de la Bretagne », lit-on encore dans la brochure, « offrant aux nouveaux arrivants un patrimoine exceptionnel et une vie culturelle intense », quid des Bretons enracinés, notamment les habitants du « Kreiz Breizh » (Centre-Bretagne), zappés par les cartographes des Clubs TGV Bretagne ?

Nos sites culturels [« Gad • gast !] sont pléthores et la « destination touristique préférée des français » en propose à la carte justement.

Une poignée d'exemples résume tout : prenons un Nantais épris des œuvres du romancier Victor Segalen, disparu naguère, dans le chaos du Huelgoat … il lui faudra près de sept heures (6 h 54) pour relier le château des ducs de Bretagne à la foret des Mons d'Arrée.

En voici le détail : Nantes-Rennes (1 h 13) en TER, train régional placé sous l'égide d'artificiels « pays de Loire », puis Rennes-Guingarnp via le TGV Paris-Rennes après une heure six d'attente en gare … Puis Guingamp-Carhaix en autocar (huit arrêts buissonniers) et Carhaix-Huelgoat, toujours en autocar, avec cinq autres arrêts au menu.

Pour un départ à 10 h 10, notre Nantais posera son sac à 17 heures 03 aux portes du Huelgoat !

La démonstration vaut tout autant pour un Saint-Malo-Ploërmel ouvert sur la forêt de Brocéliande, un Mortaix-Josselin à l'attrayant château des Rohan. un Quimper-Pontivy, à la découverte de « Napoléonville » via Vannes (train + autocar) ou un Rosporden-Dinan, soit 4 h 31 de rail, avec deux attentes en gare de Lorient et de Saint-Brieuc ! La Bretagne, ça se mérite, dit-on.

Mais quelle bataille !

————————————————————– 

Patrick Mahé

Membre de l’Institut Culturel de Bretagne / Skol Uhel Ar Vro (#PartenaireBreizh5sur5) 

————————————————————– 
Texte original : Le Patrimoine Breton / Glad Breizh, N°4, 2022

Cet article est publié ici dans le cadre du partenariat avec la revue “Le Patrimoine Breton / Glad Breizh” (#PartenaireBreizh5sur5).

Articles précédents :

————————————————————– 

Extrait du Facebook @bossezalouest 
 

image
image

Cette actualité est rédigée par