Modes d'emploi
En fin d’après-midi ce mardi, les sénateurs ont voté pour l’autorisation d’accès dynamique aux plages dans de bonnes conditions sanitaires et de sécurité.

Après avoir retoqué le plan gouvernemental de déconfinement, présenté lundi par Édouard Philippe, les sénateurs ont voté, ce mardi, un texte en faveur de l’autorisation d’accès dynamique à la plage.

Le sénateur du Finistère Jean-Luc Fichet, qui était en séance, explique dans quelles conditions a eu lieu ce vote. « Ce texte a été adopté dans le cadre du projet de loi pour le déconfinement qui est en débat public actuellement. C’était un débat assez intéressant, chacun évoquant ses raisons. Les sénateurs originaires de départements rouges étaient plus réticents. Mais les arguments visant à dire que ce qui est vrai pour la montagne, les espaces naturels, la campagne, peut être vrai pour la plage, sans qu’on augmente les risques de propagation du coronavirus, ont pesé de tout leur poids dans les débats ».

Larcher favorable à ce vote ?

« C’est donc un vote du Sénat, il reste à prendre les arrêtés qui vont bien, poursuit Jean-Luc Fichet. Le gouvernement peut donc confier aux préfets le soin de prendre les arrêtés qu’ils voudront ».

À lire sur le sujet Les plages peuvent-elles être rouvertes le 11 mai ?

Dans la mesure où Philippe Bas, sénateur de la Manche et rapporteur du texte, est un proche de Gérard Larcher, on peut imaginer que le président du Sénat, qui possède une maison à l’île de Batz, et est au fait des questions de plaisance, était favorable à ce vote.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales