Modes d'emploi
Si la chaufferie bois est censée permettre de réaliser des économies de chauffage, c'est pour l'instant un calvaire que vivent les locataires de la rue d'Aquitaine.

Après une première réparation de fortune réalisée la semaine dernière, aujourd'hui, c'est chauffage électrique d'appoint pour se réchauffer et casserole d'eau sur la gazinière comme le faisaient nos grands parents pour avoir de l'eau chaude pour se laver.

Ces gestes sont leur lot quotidien depuis le 18 octobre.

Qui paiera leur surfacturation électrique ?

Que penser des nuits froides notamment pour les enfants alors que nous ne sommes pas franchement en plein été ?

Les locataires sont inquiets et demande à M le maire, Vice Président de la CARENE, de faire le nécessaire le plus rapidement possible pour que cessent ces désagréments