WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
Le gui a de tous temps été considéré comme une panacée. C’est une plante hautement chargée de symboles au point d’être indissociable de l’image du druide.

En feuilletant l’incontournable dictionnaire des symboles de Chevalier et Gheerbrant, on apprend que Pline déjà, dans ses “histoires naturelles”, s’attarde longuement sur la description de la cueillette du gui. Qui avait lieu le sixième jour de la lune. Et était accompagnée du sacrifice de deux taureaux blancs.


Françoise LE ROUX et Christian GUYONVARC’H remarquent également que, si Pline semble dire que cette cueillette était diurne, il est troublant de constater la ressemblance symbolique de la serpe d’or avec le croissant de la lune à cette période de son cycle. D’autant que l’on sait que le temps était compté, chez les anciens celtes, en nuits.