WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
Une gigantesque opération de maintenance, une révision XXL qui va concerner 60 % des unités, et dont l’objectif est de renforcer «la sécurité et la fiabilité » de la deuxième raffinerie de France, selon les mots de son nouveau directeur, depuis la rentrée, Benoit de Couvelaere. Article de Julien BOULIOU L’ÉCHO DE LA PRESQU’ÎLE VENDREDI 8 OCTOBRE 2021

À l’issue de ce chantier à 90 M€, en mars 2022, le site Total de Donges va pouvoir relancer son activité, stoppée depuis novembre 2020 en raison de la surcapacité du marché, du kérosène notamment, conséquence de la pandémie mondiale.

Jusqu’à 1 200 personnes sur le site L’été a été consacré au montage d’échafaudages, le mois d’octobre est le temps de la «mise à disposition des unités ». « On s’assure que les tuyauteries sont vidées de leurs produits », présente Azize Houdaibi, responsable du Grandarrêt à Total. 

Une «vidange» qui pourra engendrer des nuisances sonores et olfactives pour les riverains, ainsi que l’utilisation de la torche. L’arrêt technique

en lui-même durera quatre mois, de novembre à mars. 200 entreprises, et jusqu’à 1 200 intervenants extérieurs seront alors présents sur le site. 300 bungalows vont être installés pour faire office de vestiaire, ainsi qu’un restaurant de 375 m2 , le« GA’stronome ».

 « Tous les campings du secteur sont pris d’assaut. Heureusement que nous sommes hors saison. »

Un monstre de 18 mètres à changer Son petit nom, c’est le« Packinox ». De 18 m de longueur, c’est une pièce essentielle de l’unité« réformateur régénératif » qui sert à « augmenter l’indice d’octane des carburants afin qu’ils soient conformes à la demande du marché ».

Ce mastodonte va être remplacé en décembre par un nouveau modèle acheminé depuis l’Italie par convoi exceptionnel. Une opération qui permettra de diminuer de 3 000 tonnes par an les rejets de CO2.

 « Avec ce grand arrêt, nous allons réduire de 1 % nos émissions globales, qui sont de 1 million de tonnes en moyenne par an. Cela parait peu, mais c’est significatif pour une structure comme la nôtre », explique le directeur.

Un autre grand chantier en cours Celui de la nouvelle unité de désulfuration qui devrait être mise en service à la mi-2023. « Elle nous permettra d’enlever le soufre de nos produits et d’améliorer notre compétitivité en se positionnant sur des marchés nationaux et européens, aux normes plus restrictives », décritBenoit de  Couvelaere. 

Et les émissions de dioxyde de soufre dans l’atmosphère seront également diminuées. Cette nouvelle unité est l’élément phare du projet d’avenir « Horizon » rendu possible par la déviation de la voie ferrée, qui sera effective à l’automne 2022.

Le chantier du grand arrêt de la raffinerie Total de Donges va durer quatre mois, de novembre à mars 2022 

Article de  Julien BOULIOU  

Azize Oudaibi, responsable du Grand arrêt, et Benoit de Couvealeare, nouveau directeur du site de Donges