Modes d'emploi
Créer son activité, c’est parfois envisager un site marchand. A l’heure du consommer local, comment se faire une place dans le commerce web ?

Le commerce se digitalise

 

Un petit peu d’histoire

Le premier site marchand français voit le jour en 1988 sur Minitel, on l’appelait Alapage. Avec son catalogue, son système d’affiliation et ses commissions, le sort du marketplace était jeté. En 1999 l’entreprise réalisait un total de ventes équivalent à 3,9 millions d’euros, dont 20 % à l’étranger. Les dorures de l’Eldorado perçaient l’horizon. Il fallut en passer par l’éclatement de la bulle internet. La cohorte des nouvelles entreprises tech se mit en marche avec son lot de services toujours plus audacieux. Le business model était posé, l’argent devait affluer.

En 2015, seulement 32 % des français interrogés pour le compte du Ministère des Finances et des comptes publics, affirment n’avoir jamais effectué de paiement en ligne avec leur carte bancaire. Selon l’INSEE, 77 % des ménages français ont au moins un accès internet. Comment ignorer le succès des sites marchands tels que le géant Amazon ou l’émérite E-Bay ?

En 2018 le e-commerce français génère 80 milliards d’euros. En vingt ans, la France a vu le total des recettes internet multiplié par 20. Selon l’INSEE, entre 2017 et 2020, les grandes surfaces françaises reconnaissent un recul de 7 % de leur chiffre d’affaires sur les produits non alimentaires.

Pourtant d’essence virtuelle, le commerce sur internet a intégré notre réalité et notre quotidien. Si vous avez une petite faim, vous commandez en ligne et vous faites livrer. Si vous souhaitez éviter de passer en caisse, vous passez commande au Drive de votre enseigne habituelle. Si vous recherchez une offre ultra compétitive, vous arpentez les sites marchands.

Le Commerce ne mute pas, il se digitalise

Pour booster votre visibilité il faut en passer par les plateformes d’annonceurs tels que Google, Facebook, Instagram ou encore Snap Chat. Ce qu’ils vous proposent ? L’attention de leurs utilisateurs pour leur soumettre votre message commercial. Aujourd’hui le business model est tellement bien rodé qu’il devient compliqué de le contourner. Cela pose par ailleurs des problèmes d’éthique.

Plus votre visibilité augmente, plus vous avez l’opportunité de vous ouvrir au monde. Vous construisez un site marchand, vous augmentez votre zone de chalandise, vous faites sonner la caisse. Se pose enfin la question de l’utilité de vos locaux. Le stock pèse dans vos bilans comptables. Avec un site marchand et de fines prévisions, vous pouvez fonctionner à flux tendu et alléger votre exercice comptable. Le stock vous coûte bien moins d’argent. Sur une année, l’hébergement d’un site marchand représente un tiers des dépenses mensuelles liées à votre bail commercial (pour une ville telle que Nantes). La plupart de vos dépenses récurrentes sont remplacées par de petites commissions enregistrées en faveur de vos partenaires digitaux. Sur le papier, vous êtes gagnant.

La fine particule dans le cosmos

C’est ce qu’un petit site marchand représente sur le marché virtuel. Vos concurrents sont nombreux, certains sont des géants. Votre popularité dépend directement de l’efficacité des algorithmes des plateformes d’annonceurs. Elle dépend également de votre capacité à manipuler les données et à jouer avec ces algorithmes. Le marketing traditionnel est dans les cordes, le neuromarketing est le nouveau champion. Se faire une place sur ce marché relève parfois de l’exploit olympique. Sauf qu’Hercule est maintenant le premier de la classe.

L’entreprise familiale a toujours la côte

Les tendances sont claires : de plus en plus de consommateurs souhaitent consommer local ! Les plateformes d’annonceurs fonctionnent très bien au niveau local. Elles permettent à leurs utilisateurs de trouver à côté de chez eux ce qui les intéressent. Au lieu de vouloir à tout prix vouloir toucher plus de monde et augmenter les moyens nécessaires à vos expéditions de colis, pourquoi ne pas mettre le paquet autour de chez vous ? Votre concurrence est toujours aussi importante, mais vous touchez directement les consommateurs locaux que vous connaissez bien.

Il est par ailleurs tout à fait possible de faire de la colocation virtuelle. Un site marchand peut rassembler des vendeurs différents et limiter ainsi les frais liés à l’exploitation de vos activités. Vous pouvez bénéficier de la visibilité de vos partenaires, vous associer pour louer des locaux et créer des boutiques éphémères et des showcases.

Pour résumer, un site marchand c’est :

  1. Diffuser son offre via un moyen de communication massivement utilisé par les consommateurs ; 
  2. s’ouvrir à des possibilités marketing infinies ; 
  3. choisir sa zone commerciale ; 
  4. réduire ses stocks et alléger ses charges. 

Contacter l’auteur ?

Passionné de.... beaucoup de choses, Vincent Blée a la gentillesse d'en partager certaines avec nous. Merci Vincent !  

 

Cette actualité est rédigée par

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales