Modes d'emploi
Les habitants de la région de Guémené-Penfao (Loire-Atlantique) boivent-ils de l'eau polluée ? Le Collectif Sans pesticides demande à l'Agence Régionale de Santé (ARS) de procéder à des analyses poussées suite à la découverte de molécules à des taux élevés.

L'eau du robinet est-elle dangereuse pour la santé des habitants de Guémené-Penfao et ses alentours ? Un collectif de citoyens, le collectif Sans pesticides, réclame de nouvelles analyses auprès de l'Agence régionale de santé (ARS)

Une eau toujours propre à la consommation

Les résultats effectués ces trois dernières années montrent la présence récurrente de deux molécules issues d'un désherbant. Elles dépassent régulièrement la limite de qualité fixée par l'ARS

Les deux molécules dépassent le seuil limite de qualité. - Aucun(e)
Les deux molécules dépassent le seuil limite de qualité. - Capture d'écran Collectif sans pesticides

L'ARS indique que les taux enregistrés sont trop faibles pour qu'il y ait un danger pour la santé. Les habitants s'inquiètent cependant et les élus prennent la question au sérieux.   

Philippe Bovani ne boit plus l’eau du robinet. Depuis plus d'un an avec le collectif Sans pesticides, cet habitant de Guémené-Penfao scrute les analyses du ministère de la Santé. « On voit que l’Esa-métolachlore et l’Esa-alachlore franchissent sans cesse le seuil limite de qualité », s’alarme Philippe Bovani. 

Dans cette zone rurale, 172 tonnes de pesticides sont vendues par an mais dans ses analyses, l'ARS ne relève dans l'eau qu'un produit cinq. "L'ARS ne recherche pas un éventuel cocktail", regrette Philippe Bovani.

Les élus mobilisés

Pour limiter les risques, Fabrice Sanchez, maire de Massérac et président du Syndicat d’alimentation en eau potable dans la région de Guémené-Penfao, milite pour la construction d'un nouveau puits d'alimentation en eau. « Cela nous permettrait d'étendre la zone de restriction d’usage de pesticides », explique ainsi l’édile. 

Le Syndicat d'alimentation en eau potable dans le région de Guémené-Penfao distribue l'eau dans 11.000 foyers. Les deux molécules qui dépassent les seuils de qualité sont interdites en France depuis 11 ans et 16 ans

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales