Modes d'emploi
Comment se prépare la reprise des cours dans les établissements scolaires ? Trop tôt pour y voir clair. Les équipes attendent des consignes précises avant de s’y atteler.

En fin de semaine, un mail du rectorat aux directeurs d’école et chefs d’établissement renvoyait sur un lien précisant les consignes à suivre dans le cadre de la reprise du 11 mai. Il indiquait notamment que le nombre d’élèves par classe devra être réduit à 5 maximum en maternelle et 10 en élémentaire et au collège. Autres consignes qui figuraient dans ce courrier : une place attitrée avec son nom sur la table pour chaque, le mobilier des salles de classe disposé de façon à conserver les « distances de sécurité » d’un mètre, voire deux mètres quand cela est possible, des salles de classe maintenues ouvertes pour éviter de toucher les poignées… Y étaient précisées également des mesures d’hygiènes et de nettoyage. Mais ce courrier a été retiré du site ce lundi 27 avril. Il semble que ce document n’était pas le bon et concernait l’accueil d’enfants de soignants.

«Tributaires des municipalités »

Les responsables d’établissements scolaires attendent donc des informations plus claires avant de commencer à préparer la reprise. « Avant de penser à la reprise, on attend les consignes ministérielles, confirme Céline Sierra, du Snuipp. Et on est tributaire des municipalités pour énormément de choses. Le nettoyage des locaux, la restauration… Si on accueille des groupes d’enfants à la demi-journée, le personnel de ménage pourra t-il intervenir à chaque changement de groupe, par exemple ? » « Il y a besoin de se concerter avec les communes pour voir ce que les maires peuvent mettre en place pour les écoles, dit aussi Pascal Lechat, du Sgen-Cfdt. Une semaine de pré-rentrée ne sera pas de trop pour préparer cette reprise avec tous les partenaires. »

Le Sgen-cfdt souhaiterait que comme les parents libres de choisir que leurs enfants aillent ou pas en classe, les enseignants soient volontaires, ou pas. « Et qu’ils ne fassent pas, à la fois des cours en présentiel et d’autres en distanciel. »

Le syndicat Force Ouvrière, lui, exige, avant toute reprise, « le dépistage systématique de tous les personnels et des élèves, et la mise en œuvre de toutes les mesures de protection nécessaires (équipements de protection à hauteur des besoins, désinfection des locaux…) »

Au niveau académique, un CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) doit se tenir ce mardi 28 avril. Et un comité technique ministérielle, avec les organisations syndicales a lieu le 5 mai. Pas sûr que des consignes précises soient données avant cette date.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales