Modes d'emploi
Maurice Perrion (photo), président de l’Association des maires de Loire-Atlantique, fait le point sur les capacités de ses pairs à organiser la « rentrée » post confinement.

"Des maires hésitent à ouvrir les écoles. Ce protocole est trop complexe, il y a des éléments contradictoires", observe le président de l’Association des maires de Loire-Atlantique, Maurice Perrion (UDI). Des maires, même s’ils sont responsables, peuvent craindre des plaintes. Combien d’élèves viendront ? Les enseignants appellent les parents, les maires en sauront plus ce mardi. Si les élèves sont plus nombreux que leur classe ne le permet ? Répartis dans d’autres classes. Et si le total est supérieur à la capacité de l’école ? Il y a d’autres locaux, des gymnases. Chez lui à Ligné, Maurice Perrion, comme beaucoup, veut roder l’organisation avec l’école élémentaire à partir du 14 mai et la semaine suivante ouvrir la maternelle. Les maires mobilisent du personnel reparti chez lui. Des agents du périscolaire, fermé, travailleront en classe en journée pour les nouvelles missions.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales