Modes d'emploi
La biotech française spécialisée dans les vaccins Valneva rapporte des résultats positifs concernant les premières phases de test de son candidat vaccin et annonce le lancement prévu d’une étude clinique de phase III à plus grande échelle d’ici à la fin du mois d’avril.

Basée à Saint-Herblain près de Nantes, la biotech française spécialisée dans les vaccins Valneva a fait état ce mardi 6 avril de résultats positifs des premières phases de test de son candidat vaccin contre le Covid-19 et a annoncé prévoir le lancement d’une étude clinique de phase III à plus grande échelle d’ici à la fin du mois d’avril.

« Aucun problème de sécurité »

Le titre Valneva s’adjugeait près de 6 % en milieu de matinée à la Bourse de Paris.

Le candidat vaccin, baptisé VLA2001 et financé par le ministère de la Santé britannique, « a été bien toléré et aucun problème de sécurité n’a été identifié » au cours de la phase préliminaire de l’étude, menée chez 153 jeunes adultes sains âgés de 18 à 55 ans avec trois dosages (faible, moyen, haut), précise l’entreprise basée en Loire-Atlantique, dans un communiqué.

Il s’est également avéré efficace, « avec plus de 90 % des participants à l’étude développant des niveaux importants d’anticorps contre la protéine Spike du virus SARS-CoV-2 dans tous les groupes vaccinés ».

Objectif d’une mise sur le marché à l’automne 2021

Fort de ces résultats encourageants, Valneva prévoit d’initier un essai clinique de phase III (à large échelle, et en comparaison avec un placebo ou un autre produit de référence) et en utilisant le dosage le plus élevé « d’ici la fin du mois d’avril 2021 avec pour objectif de soumettre une demande d’autorisation de mise sur le marché à l’autorité de santé britannique MHRA au cours de l’automne 2021 ».

Le groupe, qui travaille sur « le seul candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la Covid-19 en développement clinique en Europe et aux États-Unis », est également en cours de discussions avec d’autres autorités de santé.

La société française de biotechnologie a signé un contrat avec le gouvernement britannique pour la livraison de jusqu’à 190 millions de doses de son candidat vaccin d’ici à 2025, une opération dont le montant pourrait atteindre 1,4 milliard d’euros.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales