Modes d'emploi
La fin de l'hiver approche, mais la crise sanitaire est toujours là, elle. Entrevue avec Fabrice Guillet, le président de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul de La Baule. Un président qui a repris il y a quelques années le flambeau de cette institution qui permet aujourd'hui à des centaines de familles de vivre, voire de survivre.... Et en cette période difficile ou les moyens manquent, il y a plus que jamais une nécessité d'appel aux dons. Fabrice s'est confié sur l'histoire de son arrivée à la conférence, la vision de l'association, mais aussi et surtout, ses projets et ses besoins...

Lorsque je le reçois, Fabrice est une tête qui m'est bien connue, puisque nous collaborons parfois ensemble dans le secteur du médico-social.

A son contact,  je me demande comment il trouve toute cette énergie entre ses différentes activités, dont celle qu'il mène de front et en équipe également : La présidence depuis 5 ans de la conférence Saint- Vincent- de- Paul de La Baule.

Nous avons pris ce moment, car plus nous discutions, plus je sentais la nécessité de faire parler cet homme, porté par une raison dont il a fait une forme de profession de foi...

Ce père de famille, fils de militaire du côté de Maubeuge et dont les parents sont venus aider à reconstruire Saint-Nazaire et la Presqu'île après la deuxième guerre mondiale, a commencé par travailler pour les "frères de Saint Jean de Dieu" pendant 27 ans, avec des missions en France et à l'étranger (Afrique, Europe). 

Puis il est arrivé sur la presqu'île guérandaise à la faveur d'une mobilité nécessaire liée à sa vie personnelle et professionnelle.

Médaillé avec 4 autres personnes de la ville de La Baule en vue de remercier « leur travail, leur abnégation et leur disponibilité », Fabrice et son équipe de bénévoles œuvrent dans l'ombre pour mettre en lumière les besoins de la population bauloise et, sous certaines conditions, y remédier.

Son "pourquoi" ?

Une envie de servir de tout temps chevillée au corps, mêlée à une forme d'abnégation, couplée elle-même à un désir de continuer à donner accès et à couvrir les besoins les plus élémentaires du plus grand nombre de personnes le nécessitant.

Sa devise ?

Toute simple : "Donner ça fait du bien"! 

Et il en a fait un leitmotiv pour faire passer ses messages et mettre son énergie au service du quotidien de l'association !

Une aide qui s'adapte aux nécessités du quotidien

La conférence Saint-Vincent de Paul, installée dès 1939 sur la commune de La Baule, s'est développée autour de plusieurs axes d'aide :

- Aide alimentaire, aide financière, aide à la mobilité, aide à l'éducation, aide à l'international...

Puis dans les années 90, poussée par l'évolution des besoins et la volonté de se rendre accessible au plus grand nombre, la conférence Saint-Vincent de Paul a transformé une partie de son activité pour ouvrir la banque de meubles et de vêtements, le fameux "vestiaire". 

Avec son local qui y est dédié, l'association a fait, en quelque sorte, sa place dans le paysage baulois sous la forme d'une d'économie circulaire des vêtements et des meubles revendus quelques dizaines d'euros tout au plus.

 Des services tels que la distribution des repas pour les personnes âgées, dont une vingtaine de bénévoles s'occupent, sont aussi inscrits dans le paysage des actions quotidiennes.

Véritable "entreprise" dans son management et sa gestion, l'équipe de 68 personnes , ceux qu'on appelle les "Vincentien/iènes (au nombre de 20)  et les "Ozaniens (au nombre de 48), ces "catholiques qui s'engagent dans une mission laïque", sont au quotidien investis d'une mission : Servir et rendre accessible aux personnes le plus dans le besoin, de quoi se loger, se vêtir, se nourrir (Au 37 de l’avenue Marcel-Rigaud, la conférence catholique possède une épicerie solidaire), mais pas que :

"L'éducation a une place forte dans le phénomène d'insertion/ de réinsertion, même sur une ville réputée huppée comme La Baule"

"La crise du COVID a créé une augmentation de plus de 40% des besoins dans ces différents domaines. L'idée étant de pouvoir, à terme, développer des ateliers d'aide culinaire, et d'aide scolaire pour favoriser plus que jamais l'accès à des soutiens éducatifs , ainsi que le lien entre toutes les personnes venant de milieux différents sur la Presqu'île. Il faut pour cela, notamment un bâtiment et les moyens qui vont avec"

Saint Vincent de Paul à l'heure des besoins :

Avec la dégradation des conditions de vie depuis un an liée au contexte sanitaire difficile, les difficultés psycho-sociales se sont majorées et le budget de l'association a été mis à mal tellement les demandes d'aide explosent.

 Pour pouvoir rester dans sa capacité d'aide et développer les actions à venir, l'association a aujourd'hui de gros besoins en dons, via du sponsoring (déductible) ou des dons citoyens.

Ce manque, cette année, est chiffré à 26 000 euros.

" Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières" et c'est la mutualisation de ces multiples promesses de dons qui nous permettront de pouvoir réaliser à court/ moyen et long terme, tous nos objectifs de services à la population bauloise"

L'aide à la mobilité :

« Nous sommes dans une zone où il y a beaucoup de travail à proximité, c’est vrai, mais il y a aussi beaucoup de souffrance car les logements sont très chers, il n’y a pas de moyen de transport très adaptés. Certains dorment dans des caravanes à l’année, voire dans leur voiture, même en ayant un petit travail », explique le président. (Extrait de l'article Ouest France du 06 avril 2020)».

Et en cette période où les besoins liés au minimum pour fonctionner dans sa vie quotidienne augmentent de façon exponentielle, il est plus que jamais important de continuer à titre individuel ou collectif à prôner les effets bénéfiques pour tous d'une solidarité, déjà inscrite dans l'ADN baulois.

Vous voulez venir découvrir Saint- Vincent de Paul achats/ dons :

  • Pour les meubles : mercredi  et samedi matin
  • Vêtements : Permanence le mercredi matin

Contact La Baule Permanence:
37 avenue Marcel-Rigaud – La Baule
Tél. 02 40 60 62 61
Mail : svplabaule@orange.fr

Accueil le mercredi de 15h à 17h au 37, avenue Marcel Rigaud. Dépôt de vêtements le mercredi de 10h à 11h30 au 3è, avenue Marcel Rigaud. Dépôt de mobilier le mercredi de 15h à 17h au 13, avenue de Nervo.Les chèques sont à mettre à l’ordre de la conférence Saint-Vincent-de-Paul de La Baule et à envoyer au 37, avenue Marcel-Rigaud, 44 500 La Baule.

Aurélie OLLIVIER pour Wiker

 

 

 

 

 

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales