WiKer, le réseau qui bouge ton coin
Modes d'emploi
Alors que la culture bretonne a longtemps été méprisée, que la mondialisation tend à uniformiser les modes de vie d’un bout à l’autre de la planète, ici, on continue à vivre une identité à part. Des milliers de personnes jouent et dansent sur de la musique traditionnelle, parlent breton et se sentent tout simplement appartenir à ce pays. Comment expliquer ce petit miracle ?

Également au sommaire de ce numéro   

Ras la coiffe !

Devenue malgré elle un véritable emblème de la Bretagne, la grande coiffe bigoudène occupe une place reine dans la publicité, le tourisme et les représentations culturelles de la région, faisant la fierté ou l’agacement des Bretons. Mais que pensent les Bigoudens de cette renommée ?

Paul Molac, ” Je suis citoyen français de nationalité bretonne”

Député depuis 2012, le régionaliste Paul Molac a été réélu, en juin, avec 73,43 % des suffrages ! Auteur de la loi sur les langues régionales, le parlementaire aussi conseiller régional plaide pour davantage de décentralisation et pour une meilleure reconnaissance des identités régionales, mais s’inquiète du manque de soutien.

La Trinité-sur-Mer, Carnac, Quiberon, y a t-il trop de monde l’été ?

L’été, la population de la presqu’île de Quiberon et de son pourtour est multipliée par dix. Le tourisme affecte aussi la vie des habitants. Du logement à l’assainissement, de la circulation à la mixité sociale, les revers de la médaille bousculent le quotidien. De quoi interpeller les acteurs du territoire, en quête d’un nouvel équilibre.

 

Cette actualité est rédigée par