Modes d'emploi
A Blain (Loire-Atlantique) le 13 décembre 2018, la séance du conseil municipal a été l'occasion d'un débat entre majorité et opposition au sujet du dispositif Voisins vigilants.

En 2014, le dispositif Voisins vigilants avait été mis en place à Blain (Loire-Atlantique) sans faire l’objet d’un conventionnement. Le 13 décembre 2018, lors du conseil municipal, il a été demandé aux élus de voter pour une convention entre la Ville et l’entreprise qui propose ce dispositif. Le vote de cette délibération n’a pas fait l’unanimité. Comme en 2014, lorsque cela avait été présenté au conseil, ce dispositif a provoqué de nombreuses discussions.

 

350 foyers blinois sont actuellement inscrits dans ce dispositif. Laurence Pelé, du groupe minoritaire, a interrogé le groupe majoritaire sur ce que les personnes inscrites donnent comme renseignements pour adhérer. Jean-François Ricard, adjoint à la Sécurité, a répondu : « Nom, adresse postale, mail et numéro de téléphone. Les adhésions sont volontaires ».

Autre question posée par l’opposition : « Quand y a-t-il lieu d’alerter ? ». « Quand un habitant voit quelque chose de suspect, d’anormal, il met l’alerte sur la communauté. En parallèle, en mairie, nous sommes avertis, ainsi que la gendarmerie », a indiqué l’adjoint. Laurence Pelé a souligné l’inquiétude du groupe sur un terme en particulier :

Comportement suspect, c’est très subjectif… C’est assez alarmant.

Une limite floue entre information et délation ?

Rita Schladt, autre membre de l’opposition, a poursuivi en demandant :

Qui fait la différence entre comportement suspect et délation ? La limite peut être difficile à juger. Qui régule le dispositif ?

Ce à quoi le maire Jean-Michel Buf, a répondu :

Le sujet n’est pas d’empêcher des cambriolages mais d’élucider des cas. Quand, sur un territoire, on élucide des cas, il y a moins de cambriolages ensuite. Le traitement se fait par la gendarmerie, il n’y a pas de délation. Mais un ensemble d’informations qui permet à la gendarmerie de résoudre des cas et de faire baisser la délinquance.

Blain aussi inscrite dans le dispositif Participation citoyenne

Florent Tani, élu de la minorité, a souligné l’existence d’un autre dispositif appelé « Participation citoyenne », mis en place par la gendarmerie. « On a les deux ! Blain a été la première commune à avoir mis en place ce dispositif, a rappelé le maire. Ce qui nous intéresse, c’est la tranquillité ; et de rassurer les citoyens. S’inscrit qui veut. Nous sommes très satisfaits de Voisins vigilants et solidaires, désormais, puisque « solidaires » a été ajouté dernièrement au nom de ce dispositif ».

Malgré ces explications, l’opposition a voté contre cette délibération.

Ne rate plus un évènement près de chez toi,

Inscris-toi à la lettre WiKer !



©2020 Wiker - Tous droits réservés - CGV - Mentions légales